Servir par l'information

23 octobre 2018

Le bureau politique du sénateur Nawoon Marcellus dans ses oeuvres

LE BUREAU POLITIQUE DU SÉNATEUR NAWOON MARCELLUS DANS SES OEUVRES

 

23 octobre 2018, mediayiti,cap haïtien


Le bureau politique du sénateur Nawoon Marcellus a lancé cette semaine un vaste programme de formation gratis à l'intention des jeunes du département du Nord.

Des cours, comme le leadership, l'anglais, la cuisine, la pâtisserie, la réfrigération, la plomberie... seront dispensés gratuitement à plusieurs centaines de jeunes ,sans distinction aucune, qui aimeraient bien apprendre une profession, si l'on en croit les déclarations du coordonnateur de ce dit bureau, Patrick Augustin.

Selon M. Patrick Augustin, cette démarche est inscrite dans le cadre de la formation accélérée entreprise par le bureau politique du sénateur Nawoon Marcellus.
Un certificat sera donc remis à chaque participant à la fin du cycle, a-t-il promis.

Il a réitéré la volonté et la détermination de l'élu du bouclier d'accompagner la population en générale et les Nordistes en particulier.

Mediayiti.canalblog.com

*Léonel DORCILIEN*
Phone: 37706525

Posté par mediayiti à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 octobre 2018

Des infirmières et infirmiers anesthésistes d'haiti se sont associés pour se renforcer et se former davantage. ..

Des infirmières et infirmiers anesthésistes d'haiti se sont associés pour se renforcer et se former davantage.

Publié par Mediayiti

Au cours d'une conférence de presse organisée ,en la circonstance,cette semaine à delmas 31, la présidente de l'ANIAH, l'infirmière Carline Saint Victor a présenté le plan d'action de cette association consistant en la défense des intérêts de cette catégorie de professionnels, faire la promotion du métier de l'anesthésie,plaidoyer en vue de standardiser la formation en soins anesthésistes en haiti.

L' anesthésie est indispensable lors des interventions chirurgicales ,pourtant on minimise l'importance de l'anesthésiste a déploré la première secrétaire de l'ANIAH, l'infirmière anesthésistes Paul Nathalie qui espère que dans un futur lointan ,cette donne ne sera plus la même Grâce aux actions que posera l'ANIAH.

L'anesthésiste pratique un métier qui est très jeune en haiti,d'ailleurs le nombre d'infirmières et infirmiers anesthésistes ne dépasse pas la barre de la soixantaine sur tout le territoire, déplore gretta Joseph,vice présidente du dit comité, évoquant au passage que le département des nippes est privé d'anesthesistes .

Et l'infirmière Carmélita Jacques,elle aussi,anesthésiste et membre du comité exécutif de l'ANIAH, pour sa part, exhorte le gouvernement haïtien via le ministère de la santé publique et de la population d'augmenter l'effectif d'anesthesistes formés et veillez à la qualité de la formation.

Soulignons, seuls deux centres forment les anesthésistes d'haiti , l' hopital universitaire Justinien du cap haitien et l'hôpital universitaire de Mirbalais.
Pour être infirmières et infirmiers anesthésistes en haiti, il faut acquérir trois ans de formation ,après avoir obtenu sa licence en sciences infirmières dans une école reconnue par l'état haitien et après deux ans d'expériences comme praticiens.
Par contre,il existe des médecins anesthésistes, des techniciens anesthésistes

Rappellons, l'association des infirmières et infirmiers anesthésistes d'haiti à été présentée officiellement au grand public,le 16 octobre 2018,à port au prince, à l'occasion de la journée internationale de l'anesthésie où les dirigeantes de l'ANIAH ont rendu un vibrant hommage à Madame Anita Gervais, la première infirmières anesthésistes d'haiti.


Sainjusma patrix Psainjusma@yahoo.fr
33943691
#mediayiti

Posté par mediayiti à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2018

Messe de requiem chantée en mémoire de François Cappoix à Limonade.

 

Dans le département du Nord des limonadiens met en exergue,#François Cappoix, l'un des #héros de l'#indépendance #d'haiti.

Publié par #mediayiti
20 octobre 2018

La direction du lycée national François Cappoix de Limonade, a fait célébrer ce 19 Octobre, une messe d'action de grâce en mémoire de François Cappoix, à l'occasion de la commémoration des 212 ans de son assassinat.

Le curé de la paroisse de Limonade, le révérend père Gélin François a mis beaucoup d'emphase sur le grand combat mené par François Cappoix côtés de ses compagnons de lutte pour donner l'indépendance à notre pays.

À la fin de la cérémonie religieuse, les dirigeants du lycée accompagnés de professeurs et élèves ont déposé une offrande florale au mausolée de François Cappoix à Limonade.

Notons, François Cappoix, dit Cappoix La mort, est né en 1766 à Delauney, première section communale de Chansolme, arrondissement de Port-de-Paix, département du nord' ouest ,il a été tué le 19 octobre 1806, deux jours après l'assassinat de l'emperreur Jean Jacques Dessalines au Pont Rouge.

 

Mediayiti.canalblog. Com

Léonel DORCILIEN
☎(+509)37706525

Posté par mediayiti à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2018

Installation d'un nouveau directeur departental du nord de l'education

 

Le directeur général du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle, M. Méniol Jeune, a procédé à l'installation de M. Curtis Eyma comme directeur départemental Nord de l'éducation.

La cérémonie s'est déroulée ce mercredi 10 Octobre 2018, au complex administratif et socio culturel de Vaudreuil, en présence des directeurs départementaux adjoints, inspecteurs, directeurs d'écoles, professeurs etc...

Le DG du MENFP, dans son discours de circonstance, exhorte à tout un chacun dans le système éducatif de collaborer avec le nouveau directeur afin qu'il puisse accomplir sa mission._

Pour sa part, M. Curtis Eyma a remercié l'administration Moise/ Céant d'avoir fait choix de lui pour occuper cette fonction.
Il reconnait que la tâche n'est pas facile, mais tout de même, il va jouer son va-tout pour dédouaner la marchandise, dit-il.

Zéphyrin Dormius, le directeur sortant, se dit satisfait des travaux réalisés pendant 11 mois passés à la tête de l'éducation dans le département._

Notons, M. Curtis Eyma, ex directeur départemental adjoint Nord de l'éducation, remplace à ce poste M. Zéphyrin Dormius qui occupait ce poste depuis Novembre 2017. Pour l'instant, il est transféré à la Direction Générale du MENFP.

MEDIAYITI

Léonel DORCILIEN
☎(+509) 37706525

Posté par mediayiti à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2018

Messe de# commémoration de la mort du roi #Henry ,au #cap haïtien

#Cap Haïtien, messe d'action de grace ,8 octobre 2018,à l'occasion des 198 ans de la mort du roi Henry Christophe. 

Publié par #mediayiti

08 octobre 2018.

Une messe d'action de grâce a été célébrée, ce lundi 08 Octobre, en la cathédrale du Cap-Haïtien pour commémorer le 198ème anniversaire de la mort du roi #batisseur,#Henry Christophe. 

Cette# cérémonie a été déroulée ,notamment, en présence du délégué départemental du Nord, M. Antonio Jules, du directeur départemental Nord de l'Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, M. #Zéphirin Dormius, du maire principal du Cap-Haïtien, M. Jean- Claude Mondésir et la mairesse adjointe, Mme Yverose Pierre, et des élèves de divers établissements scolaires de la ville du cap et ses environs.

Le célébrant principal de cette cérémonie religieuse, le révérend père #Michelin Pierre, curé de la paroisse #cathédrale du# Cap-Haïtien, a mis beaucoup d'accents sur l'importance des grands travaux réalisés par le# roi bâtisseur ,#Henry Christophe et le #contexte dans lequel il les a réalisés .

Ses oeuvres sont #immortelles, a-t-il martellé. Il a exhorté les #Nordistes de prendre #Henry Christophe comme #modèle afin de changer l'image du département du #nord et du pays.

À la fin de la cérémonie, les autorités ont déposé une gerbe de fleurs aux pieds du #monument du roi Henry Christophe, sis dans la cour du local de la délégation du #Nord.

Léonel Dorcilien
#Mediayiti

Posté par mediayiti à 05:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 octobre 2018

Le comité pour l'intégration du module de droits humains dans l'enseignement haïtien à pied d'oeuvre. ..

 

Éducation /Droits humains 

Publié le 07 /10/2018 par Mediayiti 

 

Le comité pour l'intégration du module de droits humains dans l'enseignement haïtien a organisé ce samedi 6 Octobre 2018, au Cap-Haïtien, son forum régional.

Ce forum est inscrit dans le cadre du processus de validation d' un document visant l'intégration du cours des droits humains dans le système éducatif Haïtien._

D'après le président du dit comité et également membre du Réseau Nord de la Défense des Droits Humains (RENDH), M. Osirus Kernius ,on propose à travers le document l'enseignement du cours des droits humains à partir du premier cycle à l'Université et aussi le retour dans notre système éducatif des ouvrages comme l'instruction civique, j'aime Haïti et autres._

_Très bientôt, le document sera remis aux responsables du Réseau National de la Défense des Droits Humains afin d'élaborer le document final, a confié Osirus Kernius à Mediayiti .

_Lequel document sera soumis aux différents acteurs de la vie nationale entre autres, les parlementaires, le Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP),à -il ajouté.

Des participants à ce forum ont formulé le voeu pour  que ce document ne soit pas un document en plus comme beaucoup d'autres.

 

Léonel Dorcilien
_Médiayiti_

Posté par mediayiti à 04:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2018

Cap haïtien / démolition et réactions

02 octobre 2018,Mediayiti 

Les autorités du Nord ont démarré depuis vendredi 28 Septembre 2018, avec les opérations de démolition de maisons construites sur des canaux dans la deuxième ville du pays.

L'école professionnelle Saint-Esprit, sur le boulevard du Cap-Haïtien, est la première institution avoir été frapée par cette décision et 25% de son espace devrait être démoli,d'après les autorités

Lors d'une conférence de presse tenue ce dimanche 30 Septembre 2018, le directeur général de l'institution, le révérend père Samuel Saint-Louis a qualifié d'illégalles et d'arbitraires les interventions faites au niveau de l'institution qu'il dirige.

Il a vertement critiqué les autorités étatiques, dont le délégué départemental du Nord, Antonio Jules qui devraient, dit-il, en principe entretenir avec les dirigeants de cet établissement scolaire avant de procéder à cette intervention.

Une déclaration rejeté d'un revers de main par le représentant de l'exécutif dans le Nord, qui dit avoir informé les responsables de cet établissement scolaire sur ce dossier. Plusieurs réunions ont eu lieu en ce sens a-t-il fait remarquer.

Le prêtre se demande pourquoi les autorités ne profitaient pas la période des grandes vacances estivales pour effectuer ces travaux?
Tandis que la direction se prépare pour accueillir le 8 Octobre prochain plus de 300 étudiants, cette mesure met tout en question, a-t-il dit.

Conscient de la situation, le prêtre reconnait le bien-fondé de cette démarche, mais il estime que cela aurait dû se faire de façon ordonnée.
Tout de même, il a annoncé avoir déjà constitué un cabinet d'avocat afin de défendre les intérêts de l'école.

Notons, selon les explications du délégué départemental du Nord, cette mesure vise à prévenir la cité Christophienne contre les inondations.
Les autorites , dit-il, n'entendent pas faire marche arrière sur cette décision , ils comptent d'aller jusqu'au bout, a-t-il conclu.

Léonel DORCILIEN

Posté par mediayiti à 03:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le vrai visage de la mairie de la cité Christophienne .

CAP-HAÏTIEN /SOCIÉTÉ

Par Donald GERMÉUS


« QUI GÈRE ET ADMINSTRE LA COMMUNE DU CAP-HAÏTIEN? » Un autre titre accrocheur et peut-être une interrogation pertinente. Bref! Le citoyen de mon statut de «  gouverné » je choisis de m'adresser directement aux "administrateurs premiers", en l'occurrence les Édiles.

Le 29 juin 2016, un nouveau conseil municipal a pris fonction à l’Hôtel de Ville du Cap-Haitien. Ce cartel, je vous le rappelle, est composé de M. Jean-Claude Mondésir, de Mme. Yvrose Pierre et de M. Ésaïe Lefranc.

Deux ans après sa prise de fonction, le constat est lamentable, décriant, décevant, indignant et triste. Des maires pratiquement sans dimension de gestionnaires ni d’administrateurs voire de responsables. Force est de constater que le conseil communal ne gère que le bâtiment logeant l’Hôtel de ville. La ville est livrée à elle-même, aux habitants de faire comme bon leur semble. Une équipe insouciante.

D'abord rendez-vous à la rue 10-E où une mare d'eau puante et verdâtre gît depuis plusieurs semaines. Cette situation existe depuis belle lurette. Oui. Pas un seul élément de reponse n’a été apporté à ce problème. On ne va pas entrer dans les détails que c'est pas le travail de la Mairie ou pas. En tout cas, elle est le "gestionnaire premier" ou encore le premier gestionnaire de la Cité.

Le phénomène des vendeurs de téléphones prend de l’ampleur. La grande agglomération part de la rue 9 jusqu’à la rue 12. Mis à part les conditions de fonctionnement de cet espace, triste est de constater après 5 heures de l’après-midi l’immensité des dégâts. Vous allez constater, une "saleté" hors du commun. Les marchands partent en laissant leurs fatras de toutes sortes. La ville dort sale et se réveille puante. Si par malheur il pleut, l'eau charrie ces fatras et obstrue les égouts. Conséquence: inondantion. A-t-on besoin d'être expert en Aménagement du territoire, urbanisme ou génie civil pour voir et savoir ça?


Continuons. Allez sillonner toute la zone allant du marché Cluny à celui de la Rue 3 (sou la Plas la). Le spectacle est aberrant pour une ville historique et touristique.


La liste des endroits reflétant le vrai visage de la mairie du Cap pourrait être longue mais on décide de s'arrêter du côté de Pont-Neuf à la station (la gare-routière). Les véhicules y sont stationnés en désordre, c'est un véritable pêle-mêle. Tout l'espace est sale et dégage surtout les midis, une odeur de pissé et de caca (je m'en excuse pour ces mots crus). Pas d'urinoirs, pas de toilettes pour desservir les centaines d'usagers qui y fréquentent tous les jours. Ils font leur besoin à même le sol. La mairie est présente à travers quelques agents uniquement pour collecter des taxes, autrement dit pour "bwase" de l'argent.


On ne veut pas parler des façades des maisons de la ville qui sont aussi sales avec des graffitis et des photos de candidats ayant participé aux dernières élections.


Je ne veux pas terminer ce texte sans mettre l'accent sur les 2 seules réalisations du Cartel pendant ces 2 longues années.

Depuis 29 juin 2016 à date la mairie, à ma connaissance, ne pose que 2 actions fatales (de concert avec les autres autorités de la ville). Il s'agit premièrement de la normalisation du phénomène "Bout Kous" favorisant les camioneurs. Un mal que les Capois dénoncent depuis plusieurs années ce cartel le normalise, le formalise. En interdisant aux camionnettes l'accès au Centre-ville et en les exhortant à stationner devant le Centre de Santé de la Fossette, la mairie choisit tout bonnement de pénaliser les citoyennes et citoyens qui n'ont pas de véhicules privés.

Et L'autre fameuse décision du Cartel c'est le fait de remettre les clés de la ville aux taximotos, surtout les motos appelés « Chawa Pete ». En plus du bruit du tuyau de dégagement vient s’ajouter la musique. Quelle musique! On s’en régale du "Lave latch'aw" — Fe wanna mache — la liste est longue.

La Mairie de Jean-Claude Mondésir, d'Yvrose Pierre et d'Ésaïe Lefranc prouve clairement qu'elle choisit délibérément de faire du Cap-Haïtien une commune "Rabòday", "salisan", et "Chawa pete".

Mediayiti 
Donald GERMÉUS
donaldgermeus@yahoo.fr
+509 3630-3983

Posté par mediayiti à 00:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2018

Accident de circulation du 23 septembre 2018 à Limonade. M.Domius Zéphirin livre sa version des faits.

 

Publié par Mediayiti,02 octobre 2018

 

Le directeur départemental du Nord de l'éducation et de la formation professionnelle, Domius Zéphirin nie avoir été présent et accompagné de filles en sous vêtements, lors de l'accident du 23 septembre écoulé, au niveau de Du bout-Limonade .
Il lance un défi à quiconque de prouver ces allégations.


Crétins détracteurs , c'est le qualificatif qu'a attribué" Domius Zéphirin " à l'endroit de ceux qui font circuler,sur la toile ,des informations truquées de mensonges concernant sa personne .

Un véhicule attaché au service de la direction départementale du nord de l'éducation et de la formation professionnelle a chaviré au niveau de "dubout-Limonade", le 23 septembre 2018 dans la soirée.

D'après le directeur départemental nord de l'éducation et de la formation professionnelle ,Domius Zéphirin,le véhicule s'est buté,inattenduement, sur une traversée de bétails sur la nationale numéro 6 ,c'est à ce moment là que le chauffeur a perdu le contrôle du véhicule qui allait finir sa course dans un ravin.

Des riverains,puis des agents de la police nationale d'haiti arrivaient et ont apporté de l'aide nécessaire au chauffeur qui s'est tiré sain et sauf de l'accident, toujours d'après Zéphirin Domius ,citant les témoignages de son chauffeur.

 

"Je n'ai pas été dans la voiture, le chauffeur partait seul. J'ai été chez moi,avec ma femme ,fraichement arrivée de Port au prince,dans cette soirée du dimanche 23 septembre,a déclaré Zéphirin Domius.
Il a été à transporter ,sous ma demande, des classeurs achetés dans un magasin à dubout-limonade pour le compte de la direction départementale" ,poursuit monsieur Zéphirin .

Sa femme, Claudette F. Zéphirin ,pour sa part,dit étonnée de voir quelqu'un écrire sur les réseaux sociaux que son mari,Domius Zéphirin, était dans la voiture,muni de boissons alcoolisées et accompagné de plusieurs jeunes gens,notamment deux demoiselles en bikini .

《C'est faux et archi- faux, ce que vous racontez à propos de Zeph 》
"Il était à la maison avec moi,il n'était pas dans la voiture",clame madame Zéphirin ,à l'occasion d'une conférence de presse conjointe présentée avec son mari, avant de retourner à port au prince.
"Cette fausse information aurait pu secouer mon foyer, si je n'était pas au cap haïtien au bon moment" a-elle renchéri.

Pourquoi vous n'avez pas projeté ,sur les réseaux sociaux ,ma photo,celles des filles en bikini et de la bouteille de rhum que vous avez mentionné dans votre texte mal fagoté, publié sur les réseaux sociaux ,a rétorqué Domius Zéphirin face à ceux qu'il qualifie de nostalgiques et envieux de la fonction qu'il occupe au sein de la DDN de l'éducation.


mediayiti

 

 

Posté par mediayiti à 06:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2018

Bienvenue sur Mediayiti

mediayiti

Mediayiti : Servir par l'information !

Posté par mediayiti à 19:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]