Cap haïtien, Mercredi 31 octobre 2018,Mediayiti.canalblog.com 


Samedi 22 décembre 2018 prochain est la date retenue pour ouvrir officiellement la Caisse Populaire de Solidarité du Nord, CPSN qui sera logée dans une maison à la rue 9-M au Cap-Haïtien.

Cette caisse est l'initiative de plusieurs personnalités et institutions du Nord dont l'entrepreneur Jean-Claude Altidor et la Fédération de Transport du Grand Nord d'Haïti (FTGNH) regroupant des associations de divers domaines.

La Caisse populaire de solidarité du Nord sera une vraie caisse populaire dans toute l'acceptation du terme, a garanti l'initiateur principal M. Altidor faisant savoir que toutes les dispositions sont déjà prises pour que la Caisse commence à travailler avant la fin de l'année en cours.

"Les documents légaux sont déjà réglés, les ressources humaines sont prêtes et on continue de former d'autres cadres. En un mot, on met juste quelques touches avant l'ouverture officielle, a-t-il assuré.

Interrogé sur la concurrence, M. Altidor a dit reconnaître qu'aujourd'hui le marché est censé être saturé de caisses populaires mais il a ajouté qu'eux, à la CPSN, ils ont leurs tactiques et stratégies calquées sur les lois,les règles déontologiques et éthiques du secteur pour se tailler une place de choix. 

En effet, il a affirmé que le vrai rôle d'une caisse populaire c'est d'aider les plus faibles, celles et ceux qui sont au bas de l'échelle socio-économique à monter, à avoir une belle ascension.

"Avec la CPSN ce n'est même pas nous qui allons les propulser, c'est eux-mêmes les sociétaires, les vrais propriétaires des capitaux qui auront provoqué leur propre ascension, leur propre essor économique, a précisé l'entrepreneur Altidor qui reproche aux autres caisses du pays d'exclure les sociétaires dans les prises de décision.

"Aujourd'hui nous constatons que les sociétaires ne sont pas impliqués dans les décisions prises au sein des caisses populaires dont ils sont membres. C'est contraire aux normes régissant ce secteur d'activité, a-t-il condamné.

"Il faut que ces propriétaires, les vraies pièces maîtresses des caisses, les propriétaires des capitaux disponibles ont leur mot à dire dans les décisions, a-t-plaidé.

Il jure que la CPSN va corriger cette dérive.

Plus loin, il vante la loyauté, la crédibilité, l'honnêteté, l'intégrité, le sens de discrétion et de solidarité de ses collaborateurs qui vont constituer les conseils exécutif, de surveillance, de finance, de contentieux juridique, etc.

Pour finir, Jean-Claude Altidor a signalé que c'est la Fédération de Transport du Grand Nord d'Haïti ,VATEC SA et d'autres investisseurs haïtiens vivant  tant en Haïti qu'à l'étranger qui mettront des fonds disponibles à l'ouverture de la Caisse.

 

À noter, Jean-Claude Altidor a fait ces déclarations le dimanche 28 octobre 2018 au Feu-Vert night Club dans la deuxième ville d'haïti  lors du lancement officiel du Mouvement socio-économico-politique "Haïti en Avant" dont la mission et les objectifs sont de créer une société productive, progressiste, juste et solidaire dans laquelle vivent des citoyens avec dignité.

Ladite plateforme sociale résulte de plusieurs années de réflexions de la structure dénommée DILES: Débats et Initiatives Législatifs, Économiques et Sociaux, selon l'ex-député Antoine Joseph coordonnateur général du Mouvement Haïti en Avant qui devrait concrètement œuvrer à booster la production nationale, les petites et moyennes entreprises et à accorder des prêts et des crédits à travers la Caisse Populaire, selon ce qu'ont promis le haut-état major de cette structure socio-économico-politique.

Mediayiti.canalblog.com
Germéus Donald
+ 509 3630-3983
donaldgermeus@yahoo.fr